Le Choc Classica

Le CD « 53rd Street », Gary Peacock, Robert Kaddouch en duo a obtenu le CHOC Classica.

CHOC CLASSICA

Ce Choc a été décerné par le journaliste et homme de lettre Jean-Pierre Jackson, dans le magazine Classica de février-mars 2016.

La présentation du second album : « High Line »

Les deux albums en duo avec Gary Peacock
ont obtenu le « MAESTRO » du magazine Pianiste

Robert Kaddouch, éminent pédagogue, pianiste raffiné, et Gary Peacock, prestigieux contrebassiste qui, depuis trente ans, accompagne Keith Jarrett, font paraître d’un coup deux albums à la personnalité singulière où l’improvisation complice tient la plus belle part. Le toucher cristallin du pianiste, ses accords complexes frôlant souvent le cluster, l’ample respiration de son phrasé, tantôt lapidaire, tantôt frêle, et presque éthéré, mêlés à la rondeur vibrante d’une contrebasse aux lignes où jamais pertinence et autorité ne font défaut, créent au long des plages un climat musical où silence et voix secrètes des hautes cimes se succèdent et s’énoncent avec une évidence qui aurait pu sembler inaccessible à une esthétique aussi rare et, au fond, si librement aventureuse. Voilà donc une musique foncièrement originale, fruit de l’instant longuement mûri, qui ne peut que séduire l’auditeur prêt à taire en lui les bruits du monde.
Jean-Pierre Jackson

Improvisation,

in music, is like lighting a fire.   The chords are like sparks.

Robert Kaddouch lights his fire with an instrument in which exchange and confrontation are the cornerstones.

Duets,

with Martial Solal, Chuck Israels, Jean-François Jenny-Clark, Eddie Gomez, Daniel Humair, and other friends, have allowed Robert to create  music that no writing can match. Only the risk of improvisation of a head-spinning duet can approach it.

Gary

Leave for New York. Meet Gary Peacock. Two days of improvisation, exchange and confrontation. Hope for hugs and claws, glances and punches. The fight in which only art can be the winner.

Questions


What will happen when the magnetic fields rub against each other? And when they permeate each other? 
How can the sounds resist each other?
Do they merge or remain distant?
Only music has the answer.

Proposal


Follow this creative musical adventure every day.

Here, only you have the answer …

Robert Kaddouch au piano

Improviser,

En musique, c’est allumer un feu. Les accords en sont les étincelles.

Robert Kaddouch allume son feu au moyen d’un dispositif dont l’échange et la confrontation sont les clés de voûte.

Les duos,

avec Martial Solal, Chuck Israels, Jean-François Jenny-Clark, Eddie Gomez, Daniel Humair, et d’autres compagnons ont permis à Robert de générer une musique que l’écriture ne peut atteindre. Seul le risque – de l’improvisation, du duo dans son vertige – peut l’approcher.

Gary

Partir pour New York. Rencontrer Gary Peacock. Deux jours d’improvisation, d’échange et de confrontation. Espérer à la fois des caresses et des coups de griffe, des coups d’œil et des coups de poing. Combat. Seul l’art peut être le vainqueur.

Questions

Que se passe-t-il quand les champs magnétiques se frôlent ? Et quand ils se pénètrent ? Comment les univers sonores résistent-ils l’un à l’autre ? Fusionnent-ils ou restent-ils distants l’un de l’autre ?

Seule la musique a la réponse.

Proposition

Celle de suivre cette aventure de création musicale au quotidien.

Ici, vous seul avez la réponse…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s